Accueil / Spa-Francorchamps : DKR Engineering et Kessel Racing titrés sous la pluie

Photo © Jakob Ebrey Photography

Spa-Francorchamps : DKR Engineering et Kessel Racing titrés sous la pluie

LMC - 22/09/2018 - Jeff CARTER

L'Ecurie Ecosse/Nielsen a remporté à Spa-Francorchamps sa première victoire en Michelin Le Mans Cup et même signé un doublé sous une pluie torrentielle, grâce à Colin Noble devant son compagnon d'écurie James Littlejohn. La troisième place a toutefois suffi à la Norma n°3 de DKR Engineering pour assurer le titre LMP3 2018 de la Michelin Le Mans Cup pour l'écurie luxembourgeoise et ses pilotes Jens Petersen et Leonard Hoogenboom.

En catégorie GT3, une quatrième victoire 2018 offre le titre à la Ferrari n°8 de Kessel Racing et son duo italien Sergio Pianezzola/Giacomo Piccini.

Piste glissante et pluie torrentielle sur Spa-Francorchamps

La course s'élance sur une piste glissante mais la plupart des 24 voitures au départ a choisi les pneus slick (lisses). La Norma n°25 pilotée par Michael Benham (Lanan Racing) emmène le peloton dans le premier virage, avec à ses côtés la Ligier n°2 de Tony Wells (Ecurie Ecosse/Nielsen). Mais alors que les deux voitures abordent le virage 1 dans ces conditions de piste piégeuse, elles tirent tout droit dans l'échappatoire, ce qui offre le commandement à la Norma n°21 de Jacques Wolff (DB Autosport).

Plusieurs autres voitures partent en tête-à-queue à différents endroits du circuit. C'est notamment le cas de la Norma n°3 de Jens Petersen, leader du classement général (DKR Engineering). A la fin de ce tour, le pilote allemand décide de rentrer au stand pour passer en pneus pluie.

La Ligier n°24 d'Antonin Borga (Cool Racing) est alors en tête, suivie de la Ligier n°79 d'Alasdair McCaig (Ecurie Ecosse/Nielsen).

En GT3, la Ferrari n°77 de Claudio Schiavoni (Kessel Racing) passe celle de Sergio Pianezzola (n°88), partie de la pole position. Elle conserve la tête jusqu'au troisième tour, avant de se faire repasser par le leader du championnat. Schiavoni perd une position supplémentaire au profit de la Ferrari n°50 de Murod Sultanov (Kessel Racing), avant que la Ferrari n°77 ne ralentisse à la suite d'une touchette avec un prototype LMP3. L'Italien retrouve tout de même son rythme après avoir perdu beaucoup de terrain par rapport à ses deux compagnons d'écurie, qui sont en tête de la course.

Alex Kapadia (RLR MSport) et sa Ligier n°59 remontent jusqu'à la deuxième place en prenant le meilleur sur McCaig après 20 minutes de course. Cinq minutes plus tard, une pluie drue s'abat sur le circuit. Tous les pilotes partis en pneus lisses doivent repasser par les stands pour monter les pneus pluie.

Anthony Pons part en tête-à-queue dans le Raidillon, cassant l'aileron arrière de sa Norma n°30 (CD Sport). La direction de course instaure une neutralisation Full Course Yellow, puis le feu vert relance la course cinq minutes plus tard.

Grâce à son choix de prendre le départ en pneus pluie, la Ligier n°23 de Richard Meins (United Autosports) est troisième. A l'inverse des autres voitures, le Britannique n'a donc pas à s'arrêter. Mais, à l'approche de la fenêtre obligatoire d'arrêt au stand, Meins est doublé par les deux voitures d'Ecurie Ecosse/Nielsen (n°79 et n°2).

Alors en tête de la catégorie GT3, Sergio Pianezzola s'arrête pour passer le volant à Giacomo Piccini, confiant ainsi à son très expérimenté coéquipier le soin de finir la course sous une météo qui ne cesse de se dégrader.

La dernière voiture à s'arrêter est la Ligier n°59 : RLR MSport a décidé de laisser Alex Kapadia en piste le plus longtemps possible avant de passer le relais à Ross Warburton. Lorsque la Ligier n°24 reprend la piste avec au volant Alexandre Coigny, le pilote Bronze est en tête avec 58 secondes d'avance sur Colin Noble et 21 secondes supplémentaires sur James Littlejohn.

La Norma n°3 de Leonard Hoogenboom refait le terrain perdu après une bonne première heure menée par son coéquipier Jens Petersen. Le jeune Néerlandais double bientôt la Ligier n°59 de Ross Warburton pour la quatrième place, avant de se lancer à la poursuite des deux autres Ligier d'Ecurie Ecosse/Nielsen.

Colin Noble revient rapidement sur la Ligier n°24 de tête, reprenant près de 6 secondes au tour à Coigny, qui souffre dans ces conditions de piste difficiles, à cause notamment d'une visibilité réduite due aux projections d'eau. Noble est revenu à moins de 8 secondes du leader, lorsque Coigny perd le contrôle de sa Ligier à Pouhon et heurte le mur de pneus à l'extérieur du virage. Il sort indemne de sa voiture mais sa course est terminée. Un Full Course Yellow est alors instauré pour permettre une évacuation de la voiture en toute sécurité, avant que la course ne soit relancée pour deux derniers tours sous une pluie battante.

Les deux Ligier d'Ecurie Ecosse/Nielsen passent victorieuses sous le drapeau à damier. Colin Noble emmène un doublé conquis de haute lutte par l'écurie britannique. La dernière marche du podium échoit à Leonard Hoogenboom et sa Norma DKR Engineering, synonyme de double couronne Equipes et Pilotes.

Sur la ligne d'arrivée, Giacomo Piccini et sa Ferrari Kessel Racing n°8 s'adjugent leur quatrième victoire 2018, en même temps que les titres des équipes et des pilotes. La course s'achève sur un podium 100 % Kessel Racing, avec la deuxième place de Matteo Cressoni et la troisième de Maurizio Mediani.

La dernière manche de la Michelin Le Mans Cup 2018 aura lieu le dimanche 28 octobre sur l'Autodromo do Algarve (Portugal).

CLIQUEZ ICI pour découvrir les résultats complets de cette cinquième manche de la Michelin Le Mans Cup 2018 à Spa-Francorchamps.

Actualités liées

> Ouverture des inscriptions pour la saison 2019 Le 07/12/2018 à 17:00

> Les nouveautés du règlement 2019 de la Michelin Le Mans Cup Le 03/12/2018 à 19:15

> Tout n'est qu'une question d'émotion Le 03/12/2018 à 18:00

> Ils sont venus, ils ont vaincu ! Le 29/11/2018 à 15:00

> La saison 2018 en chiffres Le 26/11/2018 à 14:54

Prochaine course

TESTS COLLECTIFS

10 Avril

Classement 2018
Sur les réseaux sociaux