Accueil / Road to Le Mans, le joyau de la couronne

Photo © Jakob Ebrey Photography

Road to Le Mans, le joyau de la couronne

LMC - 14/03/2019 - Jeff CARTER

Depuis 2016, la Michelin Le Mans Cup est la porte d'entrée idéale pour les pilotes et équipes souhaitant courir en endurance sur quelques-uns des plus fameux circuits d'Europe.

Mais, aussi remarquables qu'ils soient, aucun d'entre eux ne peut être aussi mythique que les 13,6 kilomètres du circuit de la Sarthe au mois de juin, lorsque la Michelin Le Mans Cup est en piste dans le cadre de la course Road to Le Mans, le même week-end que les mondialement célèbres 24 Heures du Mans.

Road to Le Mans a eu lieu pour la première fois en 2016 et fut unique en son genre cette saison-là : il s'agissait de la seule course de la Le Mans Cup impliquant à la fois des concurrents GT3 et LMP3 - les autres manches étant seulement réservées aux GT3.

D'une durée de 55 minutes, la course s'était courue en 2016 le samedi matin, avec en piste 37 voitures - 18 LMP3 et 19 GT3. La raison pour laquelle cette épreuve mancelle avait vu sa durée réduite à 55 minutes par rapport au format habituel de 2 heures consistait dans le fait qu'il n'y avait pas de ravitaillement en carburant dans le cadre de Road to Le Mans : un prototype LMP3 peut rouler avec un plein d'essence pendant 55 minutes.

A l'issue des 13 tours de course, les champions GT3 de la Le Mans Cup 2016 Viktor Shaytar et Aleksey Basov avaient signé leur première victoire de la saison au volant de la Ferrari 488 n°57 de AF Corse. Le duo russe s'était imposé avec 11 secondes d'avance sur la McLaren 650S d'Adrian Quaife-Hobbs et Hiroshi Hamaguchi et 13''4 secondes sur la Porsche 911 RSR n°88 d'Egidio Perfetti et Klaus Bachler. Partie depuis la pole position de la catégorie, celle-ci termine sur la troisième marche du podium.

Alors que la catégorie LMP3 n'était pas encore partie intégrante de la Michelin Le Mans Cup en 2016, la course Road to Le Mans fut une sorte de préfiguration de la saison 2017. En 2016 Thomas Laurent, actuellement pilote LMP1 en WEC, avait remporté sa première victoire en Le Mans Prototype (LMP), avec également sur le podium Christian England et John Falb, titrés par la suite dans la catégorie LMP3 de l'ELMS.

Les deux courses de Road to Le Mans 2017 ont vu la victoire des champions en titre et en devenir. En LMP3, John Falb et Sean Rayhall, titrés en ELMS, s'imposent le jeudi avant de terminer deuxièmes le samedi, à 17 secondes de la Norma de Jean Glorieux et Alex Toril (DKR Engineering), qui allaient s'adjuger le titre LMP3 de la Michelin Le Mans Cup 2017.

Les deux victoires de la catégorie GT3 sont remportées par TF Sport, titrée chez les équipes de la Michelin Le Mans Cup 2016. Ahmad Al Harthy et Tom Jackson montent à deux jours d'intervalle sur la plus haute marche du podium du circuit des 24 Heures du Mans.

La saison dernière, Road to Le Mans s'avère une nouvelle fois un franc succès aussi bien pour les pilotes et les équipes que pour les passionnés. Un plateau exceptionnel de 50 voitures a offert son lot de péripéties et d'animation. Le tout jeune Néerlandais Kay van Berlo (17 ans) s'impose au volant de la Ligier n°11 d'Eurointernational, associé à Mikkel Jensen, tandis que John Falb et Sean Rayhall (United Autosports) terminent deuxièmes.

En GT3, la première course s'achève sur un podium 100 % Ferrari : vainqueurs sur la 488 n°71 de AF Corse, Piergiuseppe Perazzini et Marco Cioci devancent les deux voitures de Kessel Racing.

A l'issue de la course du samedi, Lanan Racing remporte sa première victoire en Michelin Le Mans Cup, avec pour le duo britannique Michael Benham/Duncan Tappy la saveur toute particulière de la plus haute marche du podium sur le circuit des 24 Heures du Mans. Falb et Rayhall signent une nouvelle deuxième place, synonyme pour John Falb d'une incroyable série de cinq podiums en autant de courses Road to Le Mans. En 2019, celui-ci fera ses débuts aux 24 Heures du Mans en catégorie LMP2 chez Algarve Pro Racing.

Road to Le Mans constituera la troisième manche de la Michelin Le Mans Cup 2019. La course 1 aura lieu le jeudi 13 juin et la course 2 le samedi 15, juste avant la 87e édition des 24 Heures du Mans. Avant ce grand rendez-vous, la Michelin Le Mans Cup aura disputé deux épreuves de deux heures chacune au Castellet en avril puis à Monza en mai. 

Prochaine course

TESTS COLLECTIFS

10 Avril

Classement 2018
Sur les réseaux sociaux