Accueil / Monza : DKR Engineering et Kessel Racing sur leur lancée victorieuse

Photo © Jakob Ebrey Photography

Monza : DKR Engineering et Kessel Racing sur leur lancée victorieuse

LMC - 12/05/2018 - Jeff CARTER

La Michelin Le Mans Cup a encore une fois été très disputée. Les vainqueurs LMP3 et GT3 de la manche d'ouverture du Castellet ont réédité leur victoire dans le temple de la vitesse, l'Autodromo Nazionale di Monza, qui accueillait cet après-midi la deuxième course de l'année.

LMP3 : deux sur deux pour DKR Engineering

Pour la deuxième fois en 2018, Leonard Hoogenboom, Jens Peterson et la Norma-Nissan n°3 de DKR Engineering se sont adjugé les 25 points de la victoire, les deux pilotes ramenant en Allemagne et au Pays-Bas le trophée de la victoire. Parti de la cinquième place sur la grille de départ, Petersen est revenu en troisième position à l'issue du premier tour.

Après avoir été passé par la Norma n°21 de Nicolas Schatz (DB Autosports), l'Allemand s'installe en deuxième position aux dépens de la Norma n°25 de Michael Benham (Lanan Racing) après une brève intervention de la Safety Car, destinée à extraire deux voitures du bac à gravier. Schatz s'échappe en tête.

Quatrième, la Ligier n°99 de Thomas Accary (N'Race) doit observer une pénalité drive-through (passage obligatoire à vitesse réduite par les stands) pour un dépassement effectué avant le départ de la course et dégringole au classement. La Norma n°30 d'Eric Debard (CD Sport) sort également au virage 1, heurtant les barrières de sécurité avant de reprendre la piste.

A l'approche des arrêts aux stands, les leaders rentrent juste avant la fin de la première heure. Au volant de la voiture de tête, Nicolas Schatz s'engage dans la voie des stands avec sa Norma n°21, mais ne s'arrête pas sur les ordres de l'équipe afin d'effectuer un tour supplémentaire. Cependant à l'approche du virage 1, la Norma ralentit et s'arrête dans l'échappatoire, sur ce qui semble être une panne d'essence qui l'élimine de la course.

Leonard Hoogenboom s'installe à bord de la Norma DKR Engineering n°3 et est le nouveau leader de la course, avec 1''2 seconde d'avance sur la Ligier Ecurie Ecosse/Nielsen n°2, dans laquelle James Littlejohn relaye Tony Wells.

Quelques minutes plus tard, une neutralisation "Full Course Yellow" est instaurée lorsque la Norma Lanan Racing n°25, partie de la pole position et désormais pilotée par Duncan Tappy, fait une excursion dans le gravier au virage 11, alors qu'elle est en bagarre pour la troisième place avec la Ligier SPV Racing n°44 d'Andy Cummings. La Norma est ramenée en piste mais Tappy s'arrête dans le virage 1 pour abandonner avant même la fin du Full Course Yellow.

Lorsque le drapeau vert relance les concurrents, Hoogenboom s'échappe en tête, reléguant à 8 secondes la Ligier Ecurie Ecosse/Nielson n°8 de Littlejohn alors qu'il reste une demi-heure de course. Au volant de la Ligier RLR MSport n°14, Job van Uitert a effectué une belle remontée après les arrêts au stand, gagnant du terrain sur le deuxième.

Christian England refait rapidement son retard dans le peloton après avoir succédé à Richard Meins dans la Ligier United Autosports n°23. Le champion LMP3 de la saison ELMS 2016 est revenu en cinquième position, mais le Britannique doit rentrer au stand à la suite d'un problème électrique.

A l'entrée de son dernier tour, la Norma DKR Engineering n°3 caracole en tête et Hoogenboom franchit la ligne d'arrivée avec 19''8 secondes d'avance sur la Ligier n°2 de James Littlejohn. Job van Uitert suit à 2''8 secondes et monte sur la troisième marche du podium LMP3.

GT3 : Pianezzola et Piccini, la victoire à domicile

Les sourires sont de mise sur la plus haute marche du podium GT3 : Sergio Pianezzola et Giacomo Piccini décrochent leur deuxième victoire de la saison au volant de la Ferrari 488 GT3 n°8 de Kessel Racing. A l'issue des deux premières courses du Castellet et de Monza, le duo transalpin a marqué 51 points sur 52 possibles.

La course s'élance avec en pole position la Porsche 911 GT3 n°88 de Paolo Venerosi (Ebimotors), mais l'Italien est rattrapé puis doublé par la Ferrari de Pianezzola, superbement parti depuis la deuxième place du plateau GT3. La Ferrari n°8 est toutefois signalée pour avoir dépassé sa ligne au départ, mais aucune pénalité n'est infligée à Pianezzola, qui accentue son avance sur le peloton des GT3.

Après la première neutralisation sous Safety Car, la voiture de Kessel Racing compte 6 secondes d'avance sur l'autre Ferrari 488 GT3 n°71 de Pierguiseppe Perazzini (AF Corse), tandis que la Porsche Ebimotors est troisième à 8 secondes.

Tous les concurrents GT3 s'arrêtent au stand pour passer le relais à leurs coéquipiers et une fois en piste, Giacomo Piccini augmente encore l'avance de la Ferrari n°8. Maintenant pilotée par Marco Cioci, la Ferrari n°71 est à 18 secondes de Piccini et en compte 14 d'avance sur la Porsche n°88, avec à son volant Alessandro Baccani.

Alors que le compte à rebours continue vers la fin de la deuxième heure de course, Piccini continue à creuser l'écart. Au baisser du drapeau à damier, la Ferrari n°8 dispose d'un avantage de plus de 20 secondes sur le reste du plateau GT3. L'écurie Kessel Racing signe sa deuxième victoire de la saison et s'installe solidement en tête du classement général provisoire de la catégorie.

CLIQUEZ ICI pour découvrir les résultats de la deuxième manche de la Michelin Le Mans Cup 2018.

Actualités liées

> 5 faits sur Portimão Le 13/10/2018 à 12:00

> Un point sur le classement Le 10/10/2018 à 17:00

> J-20 avant la finale! Le 08/10/2018 à 10:18

> Montez à bord de la Ligier JS P3 n°24 de Cool Racing Le 04/10/2018 à 11:00

> Réactions des Champions Michelin Le Mans Cup 2018 Le 02/10/2018 à 17:00

Prochaine course

Portimão Round

28 Octobre

Classement 2018
Sur les réseaux sociaux