Accueil / Spa-Francorchamps : la lutte pour le titre se poursuit dans les Ardennes

Photo © JEP/ LMC

Spa-Francorchamps : la lutte pour le titre se poursuit dans les Ardennes

LMC - 12/09/2019 - Jeff CARTER

Deux mois se sont écoulés depuis la dernière manche en Espagne, et les concurrents de la Michelin Le Mans Cup 2019 sont particulièrement désireux de reprendre la piste, afin de savoir qui soulèvera le trophée du vainqueur à l’issue des deux heures de course le samedi 21 septembre prochain.

Trente voitures sont engagées à Spa-Francorchamps : 11 en GT3, 18 en LMP3 et une dans la catégorie réservée aux voitures innovantes. En Belgique, le plateau Michelin Le Mans Cup comprendra 64 pilotes et 23 écuries représentant 14 nations différentes.

LMP3 : troisième titre en vue pour DKR Engineering ?

Champion en titre, DKR Engineering rallie la Belgique après s’être imposé lors de la dernière course en date à Barcelone. François Kirmann et Laurents Hörr ont marqué 83 points au fil des cinq premières courses et comptent 17 unités d’avance sur Duncan Tappy et Michael Benham, pilotes de la Norma n°25 de l’équipe Lanan Racing.

Cette dernière a dû manquer la course espagnole à la suite d’un important accident de Benham en essais libres, qui a empêché la Norma de défendre ses chances. Mais l’écurie britannique sera de retour en Belgique, prête à se mesurer à ses adversaires.

Une autre formation 100 % britannique est troisième : en cinq courses, Nielsen Racing (61 points) et ses pilotes Tony Wells et Colin Noble sont montés à quatre reprises sur le podium, mais il leur reste encore à atteindre la plus haute marche.

Lors de la course 2018 de Spa-Francorchamps, Noble s’était imposé en compagnie d’Alasdair McCaig au volant de la Ligier n°79 d’Ecurie Ecosse/Nielsen. Wells avait quant à lui terminé deuxième sur la Ligier Nielsen n°2, associé à James Littlejohn. En 2019, les deux pilotes sont réunis dans la lutte pour la victoire.

L’attention des fans belges se portera sur la Ligier-Nissan de Motorsport98. Cette équipe belge aligne Eric de Doncker, régional de l’étape, et son coéquipier français Dino Lunardi.

GT3 : Luzich Racing et Kessel Racing face à face

A Spa-Francorchamps, le plateau GT3 mettra aux prises 11 voitures représentant cinq constructeurs différents : cinq Ferrari 488 GT3, trois Mercedes AMG GT3, une Lamborghini Huracan, une Porsche 911 GT3 R et une Aston Martin Vantage GT3.

Après cinq manches disputées, la Ferrari n°71 de Fabien Lavergne et Mikkel Mac (Luzich Racing) est leader du classement général. Le duo franco-danois a conquis cinq podiums en autant de courses, dont trois victoires à Monza et au Mans.

Avec 87 points, ils devancent de sept unités les champions en titre Giacomo Piccini et Sergio Pianezzola (Ferrari n°8, Kessel Racing). Les deux Italiens ont signé deux succès au Castellet puis à Barcelone lors de la dernière manche en date.

En 2018, ce rendez-vous des Ardennes belges avait vu la victoire de Piccini et Pianezzola sur la route de leur titre. Le duo transalpin aura pour objectif de rééditer cette performance, afin de prendre le meilleur sur Lavergne et Mac, et ainsi repousser l’échéance de l’attribution du titre 2019 à la manche de clôture, qui aura lieu le mois prochain au Portugal.

Au classement général, ces deux équipages devancent largement leurs poursuivants. Le groupe de chasse est emmené par la Ferrari n°51 de Christoph Ulrich et Maurizio Mediani (Spirit of Race), avec 44 unités. C’est également le nombre de points marqués par l’Aston Martin n°99 (Beechdean AMR) de l’ancien champion European Le Mans Series Andrew Howard et de Ross Gunn, qui dispute également le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC).

Une voiture innovante sera également en piste dans cette course de Spa-Francorchamps. La LMPH2G de H24 Racing Norman Nato fera sa première apparition dans la liste des engagés d’une épreuve d’endurance.

La manche Michelin Le Mans Cup de Spa-Francorchamps aura lieu le samedi 21 septembre.

CLIQUEZ ICI pour la liste provisoire des engagés.

Prochaine course

Tests Collectifs

01 Avril

Classement 2019
Sur les réseaux sociaux