Accueil / Michelin Le Mans Cup : Bullitt Racing, première saison et grandes ambitions

Photo © Bullitt Racing

Michelin Le Mans Cup : Bullitt Racing, première saison et grandes ambitions

GT3 - 17/02/2020 - Jeff CARTER

Fondé en 2016 et basé à Malaga, Bullitt Racing s’est fait connaître en GT européen et s’attaque en 2020 à un nouveau défi : une saison en Michelin Le Mans Cup et, en juin prochain, deux courses sur le grand circuit (13,6 km) des 24 Heures du Mans.

Bullitt Racing engagera une Bentley Continental GT3. Pour la première fois, une voiture du constructeur britannique figure dans le plateau de la Michelin Le Mans Cup.

Fondateur, directeur de l’équipe et gentleman-driver, Stephen Pattrick s’est bâti une belle réputation par son enthousiasme et sa passion pour le sport automobile, qui lui ont permis de faire progresser son équipe. A ce jour, Stephen Pattrick a goûté les joies du champagne sur le podium de plusieurs des circuits au calendrier de la Michelin Le Mans Cup, dont Spa-Francorchamps en 2018 en championnat GT4 européen, et Portimão en 2014, en championnat GT4 sud-européen.

Nous sommes allés à la rencontre de Stephen pour parler de la saison à venir et de ses objectifs en tant que patron d’écurie et pilote.

 

Pour quelles raisons avez-vous choisi de courir cette saison en Michelin Le Mans Cup ?

« Nous somme extrêmement excités à l’idée de courir en Michelin Le Mans Cup, étant donnés la qualité de la compétition et les circuits de tout premier ordre sur lesquels nous allons courir. C’est géré de manière très professionnelle et, bien sûr, il y a l’opportunité de courir pendant la semaine des 24 Heures du Mans !

« Ce championnat se focalise beaucoup sur le gentleman-driver qui prend le départ et se qualifie pour chaque course. C’est ce qui manque à de nombreux championnats, et c’est véritablement ce qui m’a séduit. »

 

Pour la première fois, une Bentley sera engagée pour une saison complète en Michelin Le Mans Cup. Quels sont les atouts de la Continental GT3 ?

« Nos mécaniciens et nos ingénieurs ont passé en revue la voiture dans ses moindres détails avant que nous l’ayons pilotée, et ont tous indiqué à quel point cette 11e génération de la Continental GT est bien conçue et pensée. Il est trop tôt pour comprendre tout son potentiel car nous n’avons fait qu’un seul roulage sur piste mouillée, sous la pluie sur le circuit d’Ascari, ainsi qu’un test à Portimão. Mais les sensations avec la voiture sont vraiment bonnes, elle est rapide, directe et facile à piloter. Son freinage est fantastique et elle dispose d’une bonne vitesse en entrée de virage. Nous devrons attendre d’être en course avant de pouvoir vraiment comprendre ses performances face aux autres voitures de la catégorie, mais compte tenu des performances de Bentley dans d’autres championnats, nous avons de grands espoirs. »

 

 

Vous êtes à la fois fondateur et directeur de l’équipe, ainsi que l’un de ses pilotes. Comment gérez-vous cet équilibre entre la direction et le pilotage au sein de l’équipe ?

« Quand on court et quand on pense à la préparation d’un week-end de course, on doit en quelque sorte éteindre le côté homme d’affaires dans son cerveau, et se concentrer à 100 % sur le pilotage et la course. Toutes les pensées et toute la concentration doivent être uniquement tournées vers la course. Il me faut aussi penser à l’équipe comme si j’étais un pilote payant qui aurait fait appel à une écurie indépendante, et non comme le propriétaire. J’ai la chance d’avoir un groupe de tout premier ordre au sein de Bullitt Racing, et tous rendent le travail facile.

« Nous faisons courir d’autres voitures dans d’autres championnats, alors l’équipe connaît mes attentes de client en termes de qualité, de soutien et d’un niveau le plus élevé possible.

« Après la course, nous passons en revue ce qui s’est bien passé, et ce qui était moins bien. Il s’agit de tout revoir, de produire et de lire le compte-rendu de la course, etc. En somme, tout ce qui concerne un propriétaire d’écurie. A part cela, je parle avec l’équipe quasi quotidiennement. Pour moi, c’est un vrai plaisir, et une immense fierté de voir de quelle manière l’équipe continue à grandir et à se développer. »

 

La Michelin Le Mans Cup comprend deux courses de 55 minutes au Mans en juin. Est-ce que ce fut pour vous un élément important dans votre décision d’engager Bullitt Racing dans cette compétition ?

« Avoir l’opportunité de courir au Mans est pour moi un gros élément de motivation, tout comme la chance d’obtenir en fait un engagement aux 24 Heures du Mans. Existe-t-il un pilote qui ne soit pas excité à cette pensée ? »

 

Qu’est-ce qui rend Le Mans spécial pour vous, en tant que pilote ?

« Le Mans n’est pas seulement un circuit et une destination qui a en moi une résonance spirituelle. Le poids de l’histoire, les rêves, la bataille, l’angoisse, la passion qui habitent ce circuit. Pour moi, il n’y a pas d’autre circuit, ou même de compétition sportive, comme Le Mans. C’est un privilège et un honneur de courir là-bas, mais y aller avec sa propre écurie, c’est encore plus spécial. »

 

Sur les cinq circuits du calendrier 2020, lequel attendez-vous avec le plus d’impatience, et pourquoi ?

« J’ai couru sur tous ces circuits et je dois dire que chacun d’entre eux a quelque chose de différent et d’unique à offrir, alors c’est une question vraiment difficile. Mais si je dois pousser plus avant la réflexion, je dirais Spa-Francorchamps. Un autre circuit riche d’une grande histoire. C’est si passionnant de piloter là-bas, ça va vite et l’Eau Rouge, c’est vraiment quelque chose – demandez à n’importe quel pilote ! J’y ai gagné en 2018 dans la catégorie Pro-Am en GT4, alors j’y ai de beaux souvenirs. »

Le coup d’envoi de la Michelin Le Mans Cup 2020 sera donné sur le circuit de Barcelona-Catalunya le samedi 4 avril, pour la première des six manches de la saison. Cette première manche sera précédée d’une journée d’essais sur ce même circuit le 1er avril.

Pour plus d’informations sur Bullitt Racing, CLIQUEZ ICI.

Actualités liées

> La route vers le titre : Kessel Racing Le 07/11/2019 à 14:18

> GT3 : Le titre à portée de main Le 24/10/2019 à 19:36

> GT3 : Qu’est-ce que la Balance des Performances Le 07/04/2019 à 12:10

> Flashback sur la saison 2018 : Les champions GT3 en chiffres Le 15/02/2019 à 15:30

> Réactions des champions 2018 GT3 Le 07/11/2018 à 10:28

Prochaine course

Le Castellet Round

18 Juillet

Classement 2019
Sur les réseaux sociaux