Accueil / Le Castellet : DKR Engineering défend victorieusement son titre

Photo © Jakob Ebrey Photography

Le Castellet : DKR Engineering défend victorieusement son titre

LMC - 14/04/2018 - Jeff CARTER

Titrée en 2017 dans la catégorie LMP3 de la Michelin Le Mans Cup, l'équipe DKR Engineering a défendu sa couronne de la meilleure manière pour cette manche d'ouverture 2018 : Leonard Hoogenboom et Jens Petersen reçoivent sur le Circuit Paul Ricard le drapeau à damier d'une victoire conquise de haute lutte.

Dans le dernier tour, Petersen perd le contrôle de sa Norma dans le virage 1 et heurte les barrières. L'Allemand, qui disposait à ce moment d'une avance de 30 secondes, parvient à repartir et franchit en vainqueur la ligne d'arrivée avec tout juste 2"1 secondes d'avance sur la Ligier n°79 de Colin Noble (Ecurie Ecosse / Nielsen).

La Norma n°39 d'Eric Trouillet (Graff) effectue un bon départ depuis la pole position pour virer en tête au premier virage, mais Tony Wells s'élance encore mieux depuis la deuxième ligne et se retrouve à la lutte avec le leader dans le virage 4. Un accrochage se produit alors, qui fait chuter la Ligier n°39 dans le peloton, tandis que Wells prend la tête au volant de la Ligier n°2 d'Ecurie Ecosse / Nielsen. A la fin du premier tour, Leopold Hoogenboom a grimpé en deuxième position avec sa Norma DKR Engineering n°3.

Wells conserve le commandement mais entre trop vite dans le virage de Signes et élargit sa trajectoire, ce qui permet à Hoogenboom de prendre le commandement, suivi en deuxième position par la Norma n°21 du Français Nicolas Schatz (DB Autosport). Ce dernier reste dans le rythme de Hoogenboom, mais ne peut se rapprocher suffisamment pour menacer le leader.

A mi-course, la Norma DKR n°3 s'arrête au stand et Hoogenboom passe le volant à Jens Petersen. Schatz reste en piste pour quelques tours encore et lorsque Jacques Woolf le remplace, la Norma n°21 de DB Autosport est en tête de la course. Petersen est alors à 5 secondes et en deux tours, il refait son retard et reprend le commandement aux dépens de Woolf.

Colin Noble, maintenant au volant de la Ligier n°79 d'Ecurie Ecosse / Nielsen, est en troisième position à 50 secondes de Woolf et juste devant la Ligier n°2 d'Ecurie Ecosse/ Nielsen, désormais pilotée par James Littlejohn. Ce dernier et Colin Noble tournent entre 4 et 5 secondes plus vite que Woolf et, avec 45 minutes restant encore à courir, il ne faut pas longtemps avant qu'ils ne commencent à mettre sous pression le pilote Bronze de la Norma n°21.

A un quart d'heure de l'arrivée, Woolf part en tête-à-queue. Le Français peut repartir mais pas avant que Noble ne soit passé. Il s'accroche à la troisième place, et à quatre minutes du drapeau à damier, James Littlejohn lui arrache cette troisième marche du podium.

Jens Petersen dispose alors d'un avantage de 35 secondes en tête et pense pouvoir terminer tranquillement la course à un tour de l’arrivée. Mais c'est le coup de théâtre : le pilote allemand part en tête-à-queue et heurte le mur de pneus. Petersen parvient à reprendre la piste, mais Noble a maintenant la voiture de tête dans sa ligne de mire.

Néanmoins, Jens Petersen réussit non sans mal à inscrire sa Norma M30-Nissan éclopée dans les derniers virages, et reçoit le drapeau à damier avec seulement 2"1 secondes d'avance sur la Ligier n°79 d'Ecurie Ecosse / Nielsen, tandis que James Littlejohn termine troisième à 7"3 secondes sur l'autre Ligier d'Ecurie Ecosse / Nielsen (n°2).

CLIQUEZ ICI pour télécharger les résultats

Prochaine course
Classement 2018
Sur les réseaux sociaux