Accueil / La Michelin Le Mans Cup et les gentlemen drivers (Episode 2)

Photo © Jakob Ebrey Photography

La Michelin Le Mans Cup et les gentlemen drivers (Episode 2)

LMC - 30/01/2018 - Sophie LIGER

Pour ce deuxième épisode de « La Michelin Le Mans Cup et les gentlemen drivers », nous sommes allés à la rencontre de Claudio Sdanewitsch, pilote de la Ligier JS P3 n°55 de Spirit of Race.

CLIQUEZ ICI pour relire le premier épisode de la série.

Qu’avez-vous pensé de votre saison 2017 en Michelin Le Mans Cup ?

La saison 2017 en Michelin Le Mans Cup était une grande aventure pour moi car je venais du GT.  J’ai dû tout apprendre du championnat et de la Ligier JS P3 que je ne connaissais pas.

Après avoir terminé 3e lors de la première manche à Monza, j’ai vite compris que nous étions compétitifs. Ceci s’est confirmé toute l’année et lors de dernière manche à Portimão où nous avons terminé 2e. Pendant la saison, j’ai fait quelques erreurs et j’ai été malchanceux à Road To Le Mans où nous avons rencontré des problèmes techniques pendant la 2e course. A part ça, j’ai terminé le championnat en 5e position à seulement 5.5 point de la troisième place.

2017 aura été pour moi et pour l’équipe Spirit of Race une année d’apprentissage dans un championnat professionnel bien organisé. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir.

En tant que gentlemen driver, que ressentez-vous à l’idée de jouer un rôle majeur au sein du championnat ?

En tant que pilote Am passant du GT au Prototype, être compétitif même face à des pilotes beaucoup plus jeunes est très satisfaisant. Terminer sur le podium et toujours être à la lutte dans le haut du classement pour ma première saison en prototype est très motivant. J’ai beaucoup apprécié piloter la LMP3 dans cet environnement.

Pensez-vous qu’avoir l’opportunité de piloter sur le circuit des 24 Heures du Mans est un des moments les plus importants de la saison de la Michelin Le Mans Cup ?

Le nom du championnat lui-même implique que Le Mans, qui est un évènement mythique, a une place centrale dans le calendrier. La liste des engagés à la course le prouve également.

Rouler sur le circuit des 24 Heures du Mans est pour moi l’opportunité de piloter la LMP3 sur le circuit pour lequel elle a été conçu. Très peu de pilotes dans le monde ont la chance d’expérimenter la conduite d’un prototype au Mans.

Lors de Road To Le Mans j’ai ressenti beaucoup d’émotions et de fierté. Je suis très heureux que ce circuit fasse parti du calendrier de la Michelin Le Mans Cup.

Quels sont vos projets pour la saison 2018 ?

En 2018, je souhaite être compétitif et faire le moins d’erreurs possible à chaque course.  En termes de résultat, cela signifie que nous allons essayer de finir un maximum de courses sur le podium et terminer dans le top 3 du championnat 2018. Cela devrait être possible si nous restons concentrés mais aussi si nous prenons également du plaisir avec mon coéquipier Michele Rugolo, l’équipe Spirit of Race et vous à la Michelin le Mans Cup. 

Prochaine course
Classement 2018
Sur les réseaux sociaux