Accueil / L’Endurance: une nouvelle perspective

Photo © Jakob Ebrey Photography

L’Endurance: une nouvelle perspective

LMC - 05/04/2019 - Jeff CARTER

Alors que des pilotes de renoms tels Fernando Alonso ou Mark Webber ont fait leur entrée en Endurance à la fin de leur carrière en Formule 1, de nombreux jeunes pilotes ont fait le choix de l’Endurance bien plus tôt.

En 2015, l’ACO a lancé la catégorie LMP3, suivie par la Michelin Le Mans Cup un an plus tard, afin d’offrir une plateforme à un coût raisonnable aux pilotes souhaitant continuer leur carrière en Endurance. Ceci a permis à de nombreux pilotes de reconsidérer leurs objectifs et de viser les 24 Heures du Mans et le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA en commençant par la Michelin Le Mans Cup.

Thomas Laurent, est un bon exemple de pilote qui a choisi le prototype après un très bon début de carrière en karting. Le pilote français âgé de 20 ans, roule désormais pour Rebellion Racing en FIA WEC après avoir remporté Road To Le Mans en 2016 ainsi que l’Asian Le Mans Series en 2018.

Après trois années en Formule Renault (2014-16) Colin Noble est passé en Sport Prototype. L’écossais de 22 ans a évolué en Michelin Le Mans Cup ainsi qu’en ELMS en 2018, démontrant à tous l’étendu de son talent en terminant vice-champion de la Michelin Le Mans Cup après deux victoires.

Le hollandais, Job Van Uitert a démontré que rien n’est impossible. Après trois années avec Ford et en Formule 4 devenant vice-champion en 2017 du championnat italien, Van Uitert a fait ses débuts en Michelin Le Mans Cup et en ELMS en 2018. Alors qu’il n’est monté qu’une fois sur le podium de la MLMC, il a remporté le titre de champion LMP3 ELMS avec RLR MSport. Il fera cette année ces premiers pas en LMP2 avec G-Drive Racing en ELMS ainsi qu’aux 24 Heures du Mans 2019.

En 2018, à seulement 19 ans, Phil Hanson est devenu le plus jeune pilote à remporter une victoire au classement général de l’ELMS lors des 4 Heures de Spa-Francorchamps aux côtés de Filipe Albuquerque. Pour montrer qu’il ne s’agissait pas d’un hasard, il a réitéré son exploit le mois suivant lors des 4 Heures de Portimão. Tout comme Thomas Laurent, Phil Hanson a débuté sa carrière en Endurance directement après le karting avec une saison en Michelin GT3 Le Mans Cup en 2016 avant de passer au prototype.

Aux regards du plateau de la manche du Castellet, le nombre de jeunes pilotes dans les rangs de l’Endurance aux côtés de pilotes bien établi a augmenté, ce qui promet de belles batailles en piste pour cette saison 2019 de la Michelin Le Mans Cup.

Actualités liées

> J-10 avant la finale à Portimão Le 17/10/2019 à 15:00

> Portimão : 27 voitures attendues Le 16/10/2019 à 11:00

> Ce que les pilotes pensent de Portimão Le 11/10/2019 à 16:00

> Qui sera titré champion 2019 à Portimão ? Le 05/10/2019 à 17:00

> La manche de Spa en quelques chiffres Le 02/10/2019 à 14:53

Prochaine course

PORTIMÃO ROUND

27 Octobre

Classement 2019
Sur les réseaux sociaux