Accueil / Spa-Francorchamps : Kessel Racing remporte la victoire

Photo © JEP

Spa-Francorchamps : Kessel Racing remporte la victoire

LMC - 21/09/2019 - Jeff CARTER

Pour cette cinquième manche de la Michelin Le Mans Cup 2019, la Norma-Nissan n°39 de Graff et la Ferrari n°8 de Kessel Racing ont franchi la ligne d’arrivée en tête dans les catégories LMP3 et GT3 à l’issue de deux heures de course à rebondissements sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Nicolas Schatz a mené la Norma Graff en tête d’un plateau très fourni, après que la Norma n°3 de Laurents Hörr (DKR Engineering), leader du classement général et aussi des 90 premières minutes de course, ait dû observer une pénalité stop-and-go (arrêt obligatoire au stand). Hörr a repris la piste en troisième position et s’est ensuite bagarré avec la Norma n°2 de Colin Noble (Nielsen Racing) jusqu’au drapeau à damier.

Le champion GT3 en titre Giacomo Piccini a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur de sa catégorie, avec 1’’2 seconde d’avance sur l’Aston Martin n°99 de Ross Gunn (Beechdean AMR). Cette dernière avait dû s’élancer depuis le fond de grille après un changement de moteur.

Cependant, lors des vérifications techniques d’après course, la Norma n°39 de Graff, la Norma n°2 de Nielsen Racing et la Norma n°3 de DKR Engineering ont été disqualifiées pour non-conformité des fixations de la crashbox avec la fiche d’homologation (Article 1.2 du Règlement Technique LMP3) (Décisions des Stewards n°10, n°11 et n°12). Cette décision promeut ainsi la Norma n°25 de Lanan Racing en première position. Les résultats de la catégorie GT3 n’ont pas été affectés.

Spa-Francorchamps (cinquième manche)

La course s’élance sous un magnifique soleil et une température chaude. Les 28 voitures sont emmenées par la Norma n°3 de François Kirmann (DKR Engineering).

Les voitures de tête passent sans encombre le virage 1 mais les choses sont plus agitées en milieu de peloton. La Ligier n°22 de Jim McGuire (United Autosports) touche une autre voiture, et plusieurs autres partent en tête-à-queue pour tenter d’éviter l’accrochage. En conséquence, McGuire écope d’un drive-through (passage obligatoire à vitesse réduite par la voie des stands).

L’une des voitures impliquées dans cette mêlée est la Ferrari n°71 (Luzich Racing) de Fabien Lavergne, leader du classement général GT3. Victime d’une crevaison, le Français doit effectuer un tour complet des 7 kilomètres du circuit au ralenti au volant de sa Ferrari éclopée. Cette mésaventure permet à Sergio Pianezzola et à sa Ferrari n°8 de Kessel Racing de prendre la tête de la catégorie.

Pilotée par l’ancien champion LMGTE de l’European Le Mans Series, Andrew Howard, l’Aston Martin n°99 est partie du fond de grille à la suite d’un changement de moteur, mais le Britannique se lance très vite dans une superbe remontée, gagnant sept places dès le premier tour. Au sixième passage, Howard est à la lutte avec la Mercedes n°7 de l’Italien Roberto Pampanini (Scuderia Villorba Corse), qu’il passe pour le gain de la quatrième place.

La Norma n°3 est en tête devant la Norma n°39 d’Adrien Chila, suivie par celles de Tony Wells (n°2) et d’Eric Trouillet (n°9, Graff). Ce dernier prend le meilleur sur Wells pour la troisième position dans le dernier virage du huitième tour.

Après 40 minutes de course, Andrew Howard gagne encore une place en doublant la Mercedes n°54 de Dirk Muller (SPS Automotive Performance). Le Britannique est donc troisième au moment où le Safety Car entre en piste lorsque la carrosserie de la Ligier n°74 de Cool Racing explose et sème des débris de carbone sur la piste au sommet de la ligne droite de Kemmel.

Dix minutes plus tard, le Safety Car rentre alors que la quasi-intégralité du plateau plonge dans la voie des stands à l’ouverture de la fenêtre de ravitaillement.

Après cette salve d’arrêts, la Norma n°3 est toujours en tête, avec pour Laurents Hörr une marge de 2’’6 secondes sur la n°39 de Nicolas Schatz et la n°2 de Colin Noble.

La catégorie GT3 est emmenée par la Ferrari n°8 de Giacomo Piccini, qui devance de 7’’8 secondes l’Aston Martin n°99 de Ross Gunn. Ce dernier commence à réduire l’écart, revenant à 4 secondes de l’Italien. Mais une neutralisation Full Course Yellow est instaurée pour évacuer la Ligier n°43 de Keo Racing, arrêtée dans le virage 9.

A la relance, Piccini et Gunn ne sont plus séparés que de 1’’2 seconde. Le Britannique ne parvient toutefois pas à trouver l’ouverture sur la Ferrari du très expérimenté Italien, qui défend adroitement sa position en tête.

En tête de la course, alors qu’il ne reste plus que 30 minutes, Hörr mène avec 5 secondes d’avance lorsqu’il se voit infliger une pénalité stop-and-go pour avoir fait patiner les roues de sa Norma lors de son arrêt au stand. L’Allemand rétrograde en troisième position, offrant le commandement à Nicolas Schatz. Hörr revient sur Colin Noble. S’engage alors une belle bagarre pour les deux autres marches du podium.

A 12 minutes du drapeau à damier, Laurents Hörr sort large à Pouhon dans la poussière de l’échappatoire, perdant le bénéfice d’une remontée rondement menée en piste. Mais en deux tours, il revient sous l’aileron arrière de la Norma de Nielsen Racing. Les positions resteront toutefois inchangées jusqu’à l’arrivée.

Nicolas Schatz reçoit en vainqueur le drapeau à damier au moment où s’achève le temps imparti des deux heures de course, avec 4’’8 secondes d’avance sur Noble et Hörr, toujours à la lutte. Au volant de la Norma n°25 de Lanan Racing candidate au titre LMP3 2019, Duncan Tappy termine quatrième, non sans avoir établi en 2’14’’636 le nouveau record du tour de la Michelin Le Mans Cup sur le tracé de Spa-Francorchamps.

Cependant, à la suite des vérifications techniques d’après-course, la Norma n°25 de Lanan Racing a été déclarée vainqueur après la disqualification des trois voitures de tête (Décisions des Stewards n°10, 11 et 12). La Ligier n°98 de Motorsport98 passe seconde et la Ligier n°55 de Spirit of Race 3e.

Giacomo Piccini coupe lui aussi en vainqueur la ligne d’arrivée pour la troisième fois cette saison avec la Ferrari n°8, et se présentera au Portugal pour la dernière course en tant que nouveau leader du classement général avec 9 points d’avance.

L’Aston Martin n°99 de Ross Gunn termine deuxième à 1’’207 seconde de la Ferrari victorieuse. Le Britannique s’offre également le record du tour de la catégorie GT3 en Michelin Le Mans Cup sur le circuit des Ardennes belges, avec un chrono de 2’18’’672. Une performance impressionnante si l’on se rappelle que la voiture de Beechdean AMR a pris le départ de la course en dernière position. La Ferrari n°21 de Christoph Ulrich et Maurizio Mediani (Spirit of Race) est troisième, à 1’14’’ minute de la n°8.

La dernière manche de la Michelin Le Mans Cup 2019 se déroulera à Portimão (Portugal) le samedi 26 octobre et sera décisive pour l’attribution des quatre titres en jeu.

CLIQUEZ ICI pour les résultats complets de cette course de Spa-Francorchamps.

Prochaine course

Tests Collectifs

01 Avril

Classement 2019
Sur les réseaux sociaux