Accueil / DKR Engineering : deux titres en deux saisons (Part 2)

Photo © Jakob Ebrey Photography

DKR Engineering : deux titres en deux saisons (Part 2)

LM P3 - 19/12/2018 - Jeff CARTER

Dans ce deuxième épisode sur la saison LMP3 nous revenons sur les courses du Red Bull Ring, de Spa-Francorchamps et la finale à Portimão.

Red Bull Ring

Les voitures s'élancent derrière la Safety Car, de très grosse pluie ayant détrempé la piste une heure avant le départ.

Lorsque les feux verts s'allument, la Ligier n°59 d'Alex Kapadia (RLR MSport) remonte rapidement depuis la vingtième place sur la grille. Il signe le tour le plus rapide et après 35 minutes de course, il est revenu en deuxième position, devant la Ligier N’Race n°99, et compte 35 secondes de retard sur la Norma du leader Lavergne (CD Sport).

Après 40 minutes de course Kapadia, toujours deuxième mais en perte d'adhérence avec ses pneus pluie, doit effectuer un arrêt au stand prématuré pour monter des gommes slicks Michelin.

Puis, à l'ouverture de la fenêtre d'arrêt obligatoire, de nombreuses autres voitures changent à leur tour des pneus pluie dégradés contre des gommes fraîches et lisses.

La Ligier n°79 d'Ecurie Ecosse/Nielsen effectue une belle remontée vers la tête de course, avec a priori pour Colin Noble la pointe de vitesse nécessaire pour s'imposer en Autriche. Mais Leonard Hoogenboom et sa Norma réduisent l'écart. S'engage alors une superbe bagarre pour la victoire.

A l'entrée du dernier tour, la victoire semble acquise à la Ligier mais la Norma sort mieux du virage 3, ce qui permet à Hoogenboom de se rapprocher suffisamment en vue du virage 4. Noble veut défendre sa position par l'intérieur... où se trouve déjà la Norma. Le contact est inévitable est la Ligier se retrouve dans le gravier. Hoogenboom s'impose, tandis que Noble parvient à sauver la deuxième place.

Le podium est complété par la Norma n°40 d'Adrien Chila et Marc-Antoine Dannielou (Graff).

Spa-Francorchamps

La Norma n°25 de Michael Benham (Lanan Racing) emmène le peloton dans le premier virage, avec à ses côtés la Ligier de Tony Wells. Lorsque les deux voitures se retrouvent dans le virage 1, les conditions piégeuses envoient les deux prototypes dans l'échappatoire, au bénéfice de Jacques Wolff, qui prend la tête.

La Ligier n°24 du leader Antonin Borga (Cool Racing) dispose d'une piste claire avec McCaig en deuxième position.

Alex Kapadia effectue lui aussi une belle remontée vers la tête de course, délogeant McCaig de la deuxième place. Peu après, des trombes d'eau s'abattent sur le circuit et les pilotes qui avaient choisi de partir en gommes lisses sont obligés de repasser par les stands pour monter des pneus pluie.

Désormais pilotée par Alexandre Coigny, la Ligier n°24 reprend la piste avec 58 secondes d'avance sur Colin Noble, et 21 secondes supplémentaires sur James Littlejohn. La Norma de DKR Engineering, leader du classement général provisoire, reprend également le terrain perdu jusqu'en quatrième position, aux mains de Leonard Hoogenboom.

Noble revient rapidement sur Coigny, peu à son aise dans ces conditions de piste très difficiles. Ce dernier fait d'ailleurs une faute à Pouhon, tapant le mur de pneus et provoquant une neutralisation "Full Course Yellow". Lorsque la course reprend ses droits, il reste deux tours et les hallebardes tombent toujours sur le circuit.

Emmenées par Colin Noble, les deux Ligier d'Ecurie Ecosse/Nielsen reçoivent le drapeau à damier aux deux premières places, synonyme de doublé conquis de haute lutte pour l'écurie britannique. La troisième marche du podium suffit à la Norma n°3 pour que DKR Engineering s'adjuge à la fois les titres Equipes et Pilotes de la Michelin Le Mans Cup 2018.

Portimão

La Norma n°3 du champion 2018 Jens Petersen prend la tête au départ mais la course est neutralisée par la Safety Car à la fin du premier tour pour cause de débris sur la piste.

La Norma n°30 de Fabien Lavergne, déchue de la pole position après les vérifications techniques pour un souci concernant la lame avant, progresse rapidement depuis le fond de grille. Elle est neuvième après 20 minutes de course.

Antonin Borga dispute le commandement à Petersen. Ce dernier perd plusieurs places face aux pilotes professionnels Job van Uitert et Alex Kapadia. La voiture de van Uitert est endommagée lorsqu'il tente de faire l'intérieur à Petersen. L'Allemand perd le contrôle au freinage de l'entrée du virage 6. La Norma, dont l'avant est endommagé, est alors en proie à des problèmes d'adhérence et Petersen rétrograde au classement.

Après les arrêts au stand, la Ligier n°59 de Ross Warburton (RLR MSport) est en tête, puis Jacques Wolff revient et double le Britannique. Sur l'autre voiture de RLR MSport (n°14), John Farano est troisième.

En tête, Warburton est passé par Wolff, tandis que Hörr remonte en deuxième position et réduit l'écart à raison de deux secondes au tour. Mais, alors qu'il est revenu à moins de deux secondes, il se voit infliger un stop-and-go (traversée obligatoire de la voie des stands à vitesse réduite) pour une infraction lors d'un arrêt au stand.

Colin Noble se retrouve alors deuxième, mais à 13 secondes. L'Ecossais tourne toutefois beaucoup plus vite que Wolff, pilote catégorisé Bronze. A 11 minutes du drapeau à damier, Noble prend le commandement au virage 6. Cette bataille favorise le retour de James Littlejohn, le compagnon d'écurie de l'Ecossais, tandis que Colin Braun (Ligier n°32) est troisième. La Ligier n°98 de Dino Lunardi (Motorsport98) rejoint rapidement le trio de tête. Une bagarre somptueuse rythme les 10 dernières minutes de course pour la dernière victoire de la saison, les quatre premiers étant regroupés en seulement 1"6 seconde.

Littlejohn est à la lutte avec Noble pour la victoire mais Braun saisit sa chance dans la toute dernière minute et se faufile en deuxième position dans le virage 1. Cette bagarre offre un répit salutaire à Colin Noble, qui reçoit le drapeau à damier en vainqueur pour la deuxième course consécutive. Braun est deuxième sur la Ligier n°32 de United Autosports, suivi comme son ombre par Littlejohn.

La Michelin Le Mans Cup 2019 sera de retour en piste en avril prochain. La première des six courses de la prochaine saison aura lieu au Castellet.

Actualités liées

> Ce que représente Road To Le Mans pour Mikkel Mac Le 10/06/2019 à 11:15

> Cool Racing: Entre les gouttes Le 12/05/2019 à 09:07

> Réactions des pilotes après la manche du Castellet Le 14/04/2019 à 15:00

> Nouveau en Michelin Le Mans Cup : Racing Expérience Le 27/03/2019 à 17:00

> Duncan Tappy: Prêt pour la saison 2019 Le 10/02/2019 à 15:00

Prochaine course

BARCELONA ROUND

20 Juillet

Classement 2019
Sur les réseaux sociaux