Accueil / Cool Racing: Entre les gouttes

Photo © JEP/ LMC

Cool Racing: Entre les gouttes

LM P3 - 12/05/2019 - Communiqué de presse - Cool Racing

Capricieuse, la météo italienne est venue troubler les cartes à Monza pour le deuxième rendez-vous de la Michelin Le Mans Cup. Sous une pluie torrentielle à l’arrivée, nos trois équipages engagés en catégorie LMP3 ont solidifié leurs acquis en vue de Road To Le Mans en juin prochain.

Après s’être longtemps fait attendre pendant la journée du samedi 11 mai, l’élément liquide a choisi de s’abattre dans l’ultime quart d’heure de course. Transformé en baignoire, le célèbre temple de la vitesse de Monza s’est toutefois fait le théâtre d’une manche riche en enseignements pour les membres de notre équipe, dont les trois LMP3 terminent aux 11e, 15e et 22e positions.
Calme avant la tempête
Effectuée par temps sec malgré des prévisions météo pessimistes, la séance de qualifications a été interrompue par un drapeau rouge. Emmenée par l’Américain Maurice Smith, la première de nos Ligier JS P3 (#74) décrochait la 12e position sur la grille, suivie par la #96 du Suisse Christian Vaglio à la 16e place, puis par la #4 de John Schauerman (19e), également venu d’Outre-Atlantique pour la seconde année consécutive en Michelin Le Mans Cup.
Au départ, les trois gentlemen drivers gardaient la tête froide en vue de franchir les premières chicanes du mythique tracé italien sans casse. Mission réussie, avec une mention spéciale pour Maurice Smith qui gagnait trois places lors d’un départ millimétré.

Déluge tardif
Une heure plus tard, à la mi-course, les changements de pilote s’effectuaient sans encombre avec Nico Rondet au volant de la #4, ainsi que Victor Blugeon dans la #74. Du côté de la #96, Romain Carton était moins chanceux : à cause d’un problème lors d’un changement de roue, le Français perdait un peu plus d’une minute avant de repartir dans le trafic à la 22e place.
Moins de quinze minutes avant le drapeau à damier, les cieux ouvraient leurs écluses. Grâce à une gestion stratégique millimétrée supervisée par les ingénieurs, Nico Rondet tirait le mieux son épingle du jeu. L’instructeur franco-américain venu de Californie terminait l’épreuve à la 11e place, tandis que Victor Blugeon luttait contre le manque de visibilité jusqu’à la 15e position finale. Régulier, Romain Carton conservait sa 22e place.

Cap sur la Sarthe
Déjà vainqueurs au Castellet en avril dernier, Michael Benham et Duncan Tappy ont remis le couvert au volant de la Norma #25 engagée par Lanan Racing. Chez les GT3, la Ferrari 488 #71 de Mikkel Mac et Fabien Lavergne (Luzich Racing) a fait le bonheur du public transalpin.
Prochain rendez-vous de la Michelin Le Mans Cup : Road to le Mans, le 15 juin 2019.

Nico Rondet : « Ce week-end a été l’occasion de tester une multitude de réglages différents pour mieux appréhender la voiture. Lors de conditions difficiles, nous avons bénéficié d’une excellente stratégie de la part de l’équipe et nous terminons dans les points. J’ai hâte d’être au Mans ! »
John Schauerman : « Cela fait douze ans que je fais de la compétition, mais les LMP3 sont des voitures extrêmement rapides. Je suis là pour apprendre, et je suis très content d’avoir pu grapiller quelques positions lors de mon relais. Nico a fait un très beau travail, et je tiens à souligner l’efficacité de nos ingénieurs au moment de l’arrivée de la pluie. »


Maurice Smith : « Monza est un tracé emblématique, et c’est génial de pouvoir y rouler. Pluie ou pas pluie, cela reste un circuit très rapide, et j’adore ça. Il faut savoir composer avec les éléments. »
Victor Blugeon : « En voyant le ciel devenir toujours plus noir, j’ai dû redoubler d’attention. Au moment de chausser les pneus pluie, la situation n’était pas plus facile, puisque je ne voyais presque plus rien. »


Christian Vaglio : « Après ma sortie de route lors des essais, j’ai tâché de retrouver ma confiance pendant les qualifications. Après un départ en demi-teinte, j’ai gagné quelques places avant de transmettre la voiture en bon état à la mi-course. Je suis très heureux de partager le baquet avec Romain Carton. Nous avons le même ressenti, et je suis très content des performances de la voiture. »


Romain Carton : « Par rapport au Supertourisme, le passage en LMP3 représente un grand pas. Pour Christian qui n’avait encore jamais roulé à Monza, c’était l’occasion de découvrir un superbe circuit avec une voiture qu’il connaissait déjà, alors que de mon côté, je travaille pour faire toujours mieux au volant d’un prototype très performant. »

Actualités liées

> Réactions des pilotes après la manche du Castellet Le 14/04/2019 à 15:00

> Nouveau en Michelin Le Mans Cup : Racing Expérience Le 27/03/2019 à 17:00

> Duncan Tappy: Prêt pour la saison 2019 Le 10/02/2019 à 15:00

> Présentation du LMP3 de 2020 ! Le 07/02/2019 à 15:02

> Flash-back sur la saison 2018 : les champions LMP3 en chiffres Le 05/02/2019 à 11:00

Prochaine course
Classement 2019
Sur les réseaux sociaux